Après l’église, nous sommes allés visiter le „Stadtmuseum“ de Erlangen.  Nous avons participé à une activité de construction de la ville baroque idéale créée pour les Huguenots. Après cette activité, nous avons visité une partie du musée consacrée aux métiers d’artisanat exercés par les Huguenots. On nous a présenté en particulier deux métiers. Tout d’abord celui de « Strumpfwirker », c’est-à-dire de fabricant de chaussettes ou de bas, pour lesquels les Huguenots inventèrent une sorte de métier à tisser. Seuls les hommes pouvaient l’utiliser et donc exercer ce métier. Les femmes et les enfants aidaient le père de famille en filant le coton et en l’enroulant autour de bobines. Une journée de travail durait de 12 à 15 heures, les conditions de travail étaient très difficiles.

Ensuite la guide nous a présenté le métier de « Handschuhmacher », c’est-à-dire de gantier. La découpe du cuir ainsi que les coutures étaient faites à la main à l’aide de patrons, jusqu’à ce que plus tard, les découpes soient faites à l’aide d’emporte-pièces et d’une presse et les coutures faites à la machine. Les gants étaient des produits luxueux achetés par les plus riches, qui pouvaient se permettre d’en racheter dès que le blanc du cuir se salissait un peu, mais les riches montraient aussi avec leurs mains gantées en permanence

DSCN97382

DSCN97352

IMG_2095

IMG_2097

qu’ils n’avaient pas besoin de travailler.

Margaux